Coronavirus : des infirmières kenyanes en colère

Des agents de santé de l’hôpital Mbagathi à Nairobi au Kenya sont en colère. Ils dénoncent une forme de négligence de la part des autorités.

 

A l’hôpital de Mbagathi de Nairobi, l’une des unités sanitaires disposant de chambres d’isolement pour les patients atteints du Covid-19 se plaignent de la négligence des autorités et du manque de formation pour la prise en charge des malades.

Le secrétaire général de l’Union nationale des infirmières et infirmiers du Kenya, Seth Panyako, a déclaré à la BBC que les infirmières ne se reprendront le travail qu’après avoir suivi une formation sur la prise en charge des patients et lorsque des équipements de protection leur seront octroyés.

« Les infirmières sont les travailleurs les plus exposés dans les hôpitaux. Sans équipement de protection, comment peuvent-ils se protéger sur le lieu de travail et leurs familles quand ils rentrent chez eux? », s’interroger Seth Panyako.

L’hôpital de Mbagathi a, à sa charge 22 personnes qui sont entrées en contact avec le premier cas confirmé.

Deux des contacts testés positifs, ont été transférés à l’hôpital national de Kenyatta – le meilleur hôpital de référence du pays – où le premier patient confirmé est traité.

 

©Magazine24

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *