Libye : Une mission navale de l’UE pour contrôler l’embargo sur les armes

L’Union européenne a annoncé mardi le lancement d’une nouvelle mission navale en mer Méditerranée visant à faire respecter l’embargo sur les armes imposé par les Nations unies à la Libye.

Cette annonce intervient après que l’Italie a bloqué une opération précédente en affirmant que les navires de guerre attiraient les migrants.

La nouvelle opération, baptisée Irini, le mot grec pour « paix », commencera à travailler pendant un an à partir de mercredi. Le Conseil européen a déclaré qu’il aura pour « tâche principale de mettre en œuvre l’embargo sur les armes de l’ONU en utilisant des moyens aériens, satellitaires et maritimes ».

« En particulier, la mission pourra effectuer des inspections de navires en haute mer au large des côtes libyennes soupçonnés de transporter des armes ou du matériel connexe à destination et en provenance de la Libye », selon un communiqué.

Elle permettra également de recueillir des informations sur la contrebande de carburant et de pétrole en provenance de Libye et de contribuer à la mise en place des garde-côtes libyens, notamment en formant leur personnel.

La précédente mission navale de l’UE, l’opération Sophia, a été mise en place après que des dizaines de milliers de migrants aient commencé à tenter des traversées potentiellement périlleuses de la Méditerranée en 2015, à la recherche de meilleures conditions de vie en Europe.

Le précédent gouvernement populiste italien a empêché la mission Sophia d’utiliser des navires parce que ses navires étaient parfois utilisés pour secourir des migrants. Des avions et des drones étaient toujours utilisés.

Les groupes d’aide ont été choqués par la perspective apparemment absurde d’une opération navale sans aucun bateau et ont accusé l’UE d’abandonner les personnes cherchant refuge.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *