Nigéria Covid-19 : les abus des forces de l’ordre dénoncés par Amnesty

Photo/illustration/police nigériane

L’ONG de défense des droits humains, Amnesty International au Nigéria a exhorté les agences de sécurité de l’État à ne pas «abuser de leurs pouvoirs» lorsqu’il s’agit de faire respecter les restrictions de circulation dans tout le pays en cette période de crise sanitaire due au coronavirus.

 

La sortie du bureau local d’Amnesty au Nigéria fait suite aux vidéos montrant des forces de l’ordre en train de battre des civils dans les rues et postées par des internautes sur les médias sociaux.

Réagissant à ces vidéos l’inspecteur de la police générale du Nigéria a mis en garde les forces de l’ordre contre tout abus de leur part. Il a également invité ces derniers à faire preuve ” d’humanité, tact et professionnalisme”. Selon lui, chaque personnel sera surveillée de près et tout abus sévèrement puni.

De son côté, le chef d’état-major de l’armée a été saisi par le sénateur Dino Meyaleto sur la discipline des soldats qui ” violent la loi”.

M. Meyaleto a fait savoir qu’il avait reçu des informations selon lesquelles des personnes auraient été abattues dans certaines parties du pays précisant qu’il fallait que cela s’arrête avant que «cela devienne une situation tumultueuse».

Selon certaines informations, un détenu de la prison de Kaduna, dans le nord du Nigeria, est décédé à la suite d’émeutes déclenchées par des craintes de coronavirus.

 

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*