Entretien entre le ministre du Pétrole du Soudan du Sud et l’Opep

Trouver des solutions à la guerre des prix du pétrole était l’objectif de la discussion entre le ministre du Pétrole du Soudan du Sud et l’Opep.

 

Alors que les prix du pétrole ont rebondi la semaine dernière sur l’espoir de négociations fructueuses entre l’Arabie saoudite et la Russie, ils ont de nouveau baissé dimanche dernier après le retard de ces négociations.

Les prix du pétrole se situent actuellement en moyenne entre 25 et 30 dollars le baril, ce qui maintient leur creux historique et nuit aux producteurs du monde entier.

Récemment nommé ministre du Pétrole du Soudan du Sud, Puot Kang s’est entretenu au téléphone avec Mohammed Sanusi Barkindo, secrétaire général de l’Opep lundi, pour tenter de trouver une issue à la crise actuelle.

Le ministre sud-soudanais s’est aussi engagé à rejoindre les négociations de l’OPEP ce jeudi 9 avril, dans l’espoir de parvenir à un accord favorable qui stabilisera le marché et profitera au Soudan du Sud et à ses producteurs.

Le Soudan du Sud a fait partie de la Déclaration de coopération de l’OPEP et de l’OPEP + depuis des années.

Le pays soutient constamment les mesures de l’Opep pour prévenir la volatilité et maintenir la stabilité du marché.

Parce que 98% de l’économie du Soudan du Sud dépend de la production et des revenus pétroliers, le pays est l’un des plus durement touchés par la crise actuelle et la guerre des prix.

« Le Soudan du Sud estime que la volatilité du marché est négative pour tous les acteurs du marché et nuit à la capacité d’attirer de nouveaux investissements étrangers, de diversifier notre économie et de promouvoir la paix », a déclaré l’hon. Puot Kang. « Le Soudan du Sud se concentre sur la stimulation de l’exploration et l’ouverture de nouveaux gisements de pétrole et de gaz, et le scénario actuel entrave considérablement nos objectifs de croissance », a-t-il ajouté.

Hon. Puot Kang a notamment exprimé la volonté du Soudan du Sud de travailler avec l’Opep et l’Opep+ pour mettre fin à la guerre des prix de toutes les manières possibles. Il a également salué le soutien de l’Opep à l’échange d’informations et des meilleures pratiques de l’industrie sur des questions clés relatives au développement du contenu local, au renforcement des capacités nationales, aux transferts de technologie et à la gestion des recettes pétrolières.

 

©Magazine24 avec APO Group

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *