Trois soldats libériens accusés de brutalité

Trois soldats Libériens font l’objet d’une enquête. Ils sont accusés d’avoir brutalisé d’une femme.

La victime accuse les trois hommes de l’avoir poignardé au bras.

Ils l’aurait agressé il y a quelques jours lors d’une patrouille visant à faire respecter le confinement imposé par les autorités pour limiter la propagation du Covid-19, l’infection virale causée par le nouveau coronavirus dans la capitale, Monrovia.

Le général Prince Johnson, un haut gradé de l’armée libérienne a confié à la BBC que l’enquête ouverte depuis le début de l’affaire vise les soldats mais aussi un responsable de zone qui dirige une patrouille communautaire.

Il a déclaré que l’armée actuelle a mission d' » assurer la sécurité des biens et des personnes. Tout manquement ne saurai être toléré ».

Le 10 avril, le président George Weah a déclaré l’état d’urgence, qui implique des restrictions de mouvement.

Depuis l’entrée en vigueur de cette mesure, les médias sociaux ont été inondés de rapports faisant état de brutalités de la part des forces de sécurité.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *