Covid-19 : L’Afrique « pourrait perdre 37 milliards de dollars en envois de fonds »

Les transferts de fonds au plan mondial devraient diminuer d’environ 20% cette année. La crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus devrait mettre fin à plusieurs activités commerciales, selon la Banque mondiale.

Cette baisse de transfert de fonds devrait surtout toucher l’Afrique, indique la Banque mondiale.

Il s’agit de la plus forte baisse jamais enregistrée concernant ce service devenu vital au fil des ans pour de nombreuses personnes en Afrique et ailleurs. Car, de nombreux proches vivant à l’étranger envoient de l’argent via les sociétés de transfert d’argent pour aider ceux restés sur le continent.

Les travailleurs migrants n’enverront pas autant d’argent chez eux car leur emploi et leur salaire sont vulnérables.

À l’échelle mondiale, l’argent envoyé par les travailleurs à l’étranger dans les pays à revenu faible ou intermédiaire devrait chuter d’environ 445 milliards de dollars (360 milliards de livres sterling) prévient la BM.

En Afrique subsaharienne par exemple, les envois de fonds devraient chuter de 23% et s’élever à 37 milliards de dollars cette année.

Dans son rapport, la Banque mondiale souligne également que le coût de l’envoi d’argent dans la région est environ un tiers plus cher que la moyenne mondiale.

La commission moyenne facturée pour l’envoi de 200 $ est de 9%, mais pour l’Afrique australe, elle peut coûter jusqu’à 20%.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *