Covid-19 : création d’un cadre pour soutenir les Micro et PME Africaines

L’Agence de Développement de l’Union Africaine (AUDA-NEPAD) et le Groupe Ecobank annoncent la création d’un cadre continental pour soutenir les Micro, Petites et Moyennes Entreprises Africaines (MPME)face aux défis économiques et sociaux engendrés par la pandémie du COVID-19.

Cette initiative vise d’une part à:

Créer une plateforme unique qui abordera les problèmes, les défis et les besoins des MPME pendant et après la pandémie du COVID-19. Elle sera un outil inclusif, flexible, et complet pour les MPME des secteur formel et informel sur l’ensemble du continent.

Et d’autre part: d’Identifier les opportunités et les moyens innovants qui permettront de soutenir et de protéger les MPME et les opportunités d’emploi, dans les secteurs de l’agroalimentaire, de la santé, les startups technologiques, et les entités se trouvant dans le circuit de la chaîne d’approvisionnement, notant que les MPME représentent environ 90% des entreprises dans la plupart des économies africaines.

Il s’agira aussi de coordonner et harmoniser les initiatives et les efforts en cours qui accompagnent les MPME en leur permettant l’accès à l’information, aux financements et aux mesures de relance budgétaire pendant la phase active de la pandémie.

Outre ces secteurs de compétences, la plateforme vise par ailleurs à garantir aux MPME un accès continu aux marchés nationaux, régionaux et continentaux tout en apportant des recommandations aux décideurs politiques sur des solutions concernant les dettes intérieures.

Car ces entreprises devraient faire face à des défis en raison des difficultés économiques auxquelles les États membres seront confrontés.

S’exprimant sur cette initiative, le Dr Ibrahim Assane Mayaki, Directeur général de l’AUDA-NEPAD a souligné que « La pandémie du COVID-19, tout en affectant les économies mondiales, aura un effet dévastateur sur les économies et les entreprises africaines ».

Le Directeur général du Groupe Ecobank, M. Ade Ayeyemi a quant à lui fait remarquer que la fragilité de certaines économies africaines est plus prononcée avec l’impact du COVID-19.

Et de ce fait, la coordination continentale est essentielle pour soutenir les mesures nationales prises par les gouvernements pour freiner la propagation du virus sur le continent. Il a en outre souligné que les MPME qui constituent une grande partie des économies individuelles en Afrique ont peu ou pas de capacité d’absorption aux effets de la pandémie.

©Magazine24 avec APO Group

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *