Rwanda : des soldats accusés de dérive (Rapport)

Dans un rapport vendredi, l’Ong Human Rights Watch a accusé des soldats rwandais d’avoir fait preuve d’abus d’autorité durant la période de confinement.

 

Human Rights Watch accuse ces soldats d’avoir violé et tué des civils durant la période de confinement imposée par le gouvernement pour tenter lutter contre la propagation du coronavirus.

Selon Human Rights Watch, des personnes ont été aussi arbitrairement arrêtés depuis l’entrée en vigueur du confinement.

Human Rights Watch indique qu’au moins deux personnes ont été abattues dans le district sud de Nyanza.

L’Organisation non gouvernementale précise par ailleurs que les personnes accusées d’avoir enfreint les règles de verrouillage ont été détenues dans des stades et que des femmes ont été violées par des hommes en uniforme militaire.

Cependant, s’insurge Human Right Watch, les journalistes et blogueurs qui ont rapporté ces abus ont été arrêtés.

D’après la chaîne BBC, l’armée rwandaise affirme qu’une enquête sur ces incidents présumés est en cours et que cinq suspects ont été interpellés.

 

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *