Burkina : le confinement allégé pour relancer l’économie

© Photo d’illustration / Roch Marc Christian Kabore, président du Faso

Dans un décret publié hier soir, le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré a assoupli certaines mesures prisent dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

 

Le confinement a été instauré le 20 avril dernier après les premières victimes du Covid-19. Il visait à contenir la propagation de la maladie sur tout le territoire.

Selon le décret du président Kaboré, la circulation peut reprendre entre les villes qui étaient placées en quarantaine. De même que certaines ont été autorisées.

Les autorités ont aussi fixé la reprise des cours notamment pour les classes d’examen le 11 mai prochain. Les classes sans examen suivront le 25 mai selon le même décret présidentiel.

A la télévision, le ministre Remis Dandjinou, porte-parole du gouvernement a précisé que le but était de relancer l’économie et de faciliter le retour des élèves à l’école précédemment fixé au 4 avril dernier.

Un autre décret, cette fois du premier ministre, Christophe Dabiré, stipule que les funérailles, les baptêmes et les rassemblements de masse sont toujours proscrits. Les restaurants, maquis et débits de boissons resteront aussi fermés.

Les vols internes sont autorisés en revanche, les frontières aériennes et terrestres fermées.

 

©Magazine24

 


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*