L’Afrique du Sud va construire une nouvelle centrale nucléaire

L’Afrique du Sud a annoncé la construction prochaine d’une nouvelle centrale nucléaire de 2 500 mégawatts (MW). L’information a été révélée jeudi par le ministre de l’Énergie, Gwede Mantashe aux parlementaires.

 

 

Le projet avait été évoqué pour la première fois l’année dernière par le président sud-africain, Cyril Ramaphosa en précisant que le pays Arc en ciel envisageait de combler son déficit énergétique. Or, avait abandonné en 2018 un projet similaire longuement défendu par l’ancien président Jacob Zuma.

La centrale nucléaire actuelle de Koeberg, d’une capacité d’environ 1 900 MW, a été raccordée au réseau électrique national dans les années 80.

« L’élaboration de la feuille de route pour le programme de nouvelle construction nucléaire de 2 500 MW commencera bientôt », a déclaré le ministère de l’Énergie à une commission parlementaire.

Selon le ministre, l’Afrique du Sud souhaite achever la construction de la nouvelle centrale nucléaire d’ici 2024. Il n’a donné aucun détail supplémentaire concernant la date de démarrage des travaux de construction de la centrale ou sa mise en service.

Les responsables sud-africains ont parlé de l’énergie nucléaire comme faisant partie d’un «mix énergétique» qui comprend également des sources renouvelables comme l’énergie éolienne et solaire ainsi que le charbon, dont elle dépend actuellement pour plus de 80% de sa production d’électricité.

Le financement pourrait être difficile. Car, le pays fait face à une récession économique qui pourrait s’aggraver en raison de la pandémie de coronavirus.

Pour le ministre de l’Énergie, Gwede Mantashe, le gouvernement allait d’abord « tester le marché » et entendre ce que des investisseurs ou des consortiums potentiels auront à dire sur la construction de la nouvelle installation nucléaire.

 

©Magazine24 avec Reuters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *