Malawi : le scrutin présidentiel maintenu

Les malawites retourneront bien aux urnes au mois de juillet prochain. Une décision confirmée par la Cour suprême du pays conformément au verdict du 3 février de la Haute Cour.

 

L’élection présidentielle est maintenue au 2 juillet prochain au Malawi.

Les sept juges qui ont statué sur l’invalidation du scrutin de mai 2019 pour des cas d’irrégularités ont confirmé leur décision malgré l’appel le 3 février de la commission électorale du Malawi (MEC) et le président Peter Mutharika.

Décrivant cet appel comme « embarrassantes et inquiétantes » et que « les juges avaient eu du mal à lui donner un sens », la cour a ordonné que de nouvelles élections soient organisées et que seules les personnes ayant voté dans les élections de mai 2019 soient autorisées à voter.

Concernant les candidats, la Cour a ordonné que seuls ceux s’étant présentés lors des joutes électorales de mai 2019 soient autorisés à participer à la nouvelle élection qui reste maintenue pour le moment au 2 juillet en dépit de la pandémie de Covid-19.

Le dirigeant du Parti du congrès du Malawi (MCP, opposition), Lazarus Chakwera, et le dirigeant du Mouvement uni pour la transformation (UTM), Saulos Chilima, ont salué la décision de la Cour suprême, affirmant que « la justice avait à nouveau triomphé ».

Mutharika, qui a choisi le fils de l’ancien président Bakili Muluzi, Atupele Muluzi, comme co-listier, fera face au dirigeant du MCP, M. Chakwera, qui a choisi M. Chilima comme co-listier dans cette nouvelle élection.

 

©Magazine24 avec Xinhua

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *