Burundi : plus de 200 personnes interpellées

©Photo d’illustration / le Terence Manirambona, porte-parole du Conseil national de la liberté (CNL)

Lors d’une déclaration jeudi, le porte-parole du Conseil national de la liberté (CNL), le Terence Manirambona a indiqué que plus de 200 personnes, essentiellement des membres de ce parti d’opposition ont été arrêtés mercredi.

D’après M. Manirambona, ces interpellations ont eu lieu le jour même des élections générales au cours desquelles les burundais votaient pour une présidentielle, des législatives et des élections locales.

A en croire de porte-parole du Conseil national de la liberté (CNL), “La plupart des personnes arrêtées sont des observateurs du CNL qui étaient dans les bureaux de vote”. ” Elles ont toutes été arrêtées à travers le pays”, selon Manirambona.

Selon le porte-parole du CNL, “toutes les personnes interpellées sont accusées d’avoir perturbé le scrutin et ont été jetées en prison”. Mieux, ” Certains ont été jugés le même jour sans motif valable”, a-t-il déploré.

La police n’a pas souhaité commenté ces déclarations. La veille, elle avait fait savoir que ces élections générales c’étaient globalement bien déroulées si l’on se refaire au compte rendu fait par le correspondant des Grands Lacs de la BBC.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*