Après la Covid-19, la RDC affronte une nouvelle résurgence d’Ebola

Jusqu’à 11 personnes sont mortes de la nouvelle épidémie d’Ebola qui a refait surface au début du mois de mai dernier à l’Est de la République démocratique du Congo. En outre, le pays doit aussi vaincre une épidémie de choléra qui a déjà fait des dizaines de milliers de victimes.

Au moins 11 des 17 personnes ayant contracté l’épidémie d’Ebola en cours depuis mai dans l’Est de la RD Congo ont trouvé la mort, ont déclaré les autorités médicales lundi.

La RD Congo, pays d’Afrique centrale est aussi confronté à une épidémie de rougeole qui a emporté plus de 6 000 personnes et le début la pandémie de COVID-19, qui s’est déclarée au début mars a infecté plus de 4 800 personnes et tué 112.

Ces trois épidémies mettent à rude épreuve le système de santé congolais à mesure que le nombre de personnes atteintes par l’une des épidémies augmente.

Selon l’Institut national de la recherche biomédicale la fièvre hémorragique qui est réapparue se concentre dans sept zones sanitaires de l’Equateur, dont à Bolomba, à 300 km au nord-est de Mbandaka, où elle a infecté deux personnes.

D’après l’OMS, plus de 2 500 personnes ont été vaccinées dans la province contre la maladie. La vaccination a permis de contrôler une épidémie qui a tué plus de 2 200 personnes depuis 2018.

Le séquençage génétique montre que la nouvelle épidémie d’Ebola, un virus découvert près de la rivière Ebola dans le nord du Congo en 1976, n’est pas liée à celle de l’est du pays.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *