Plus de 792 milliards de dollars d’investissements engagés dans la région MENA

Les investissements énergétiques engagés et prévus dans les Perspectives 2020-2024 d’APICORP s’élèvent à 792 milliards USD, une baisse de 173 millions USD par rapport aux 965 milliards USD investis en 2019-2023.

Ce déclin est largement imputable à la triple crise survenue en 2020 : crise sanitaire de la COVID-19, crise pétrolière et crise financière imminente. Ces engagements sont tirés principalement par des investissements en Arabie saoudite, dans les Émirats arabes unis (EAU), en Irak et en Égypte ; En 2020, la part du secteur privé dans les investissements énergétiques est ramenée à 19%, contre 22% en 2019 ; En 2020 et 2021, le prix du baril de Brent devrait s’établir à 30-40 USD en moyenne, pour refléter ensuite un marché plus équilibré ; Les coûts d’investissement dans le secteur de l’énergie ont diminué d’au moins 20%, en particulier dans le secteur pétrolier et gazier, ce qui pourrait entraîner une vague de fusions-acquisitions.

APICORP (Arab Petroleum Investments Corporation), une institution financière multilatérale de développement, a procédé à des estimations selon lesquelles les investissements prévus et engagés dans la région MENA dépasseront 792 milliards USD au cours des cinq prochaines années (2020–2024).

D’après le rapport Energy Investment Outlook 2020-2024 publié aujourd’hui par APICORP, ce chiffre est en baisse de 173 millions USD par rapport aux 965 milliards des perspectives quinquennales de l’an dernier.

Ce déclin général des perspectives d’investissement – qui concerne surtout les investissements planifiés – est en majeure partie imputable à la triple crise de 2020 : crise sanitaire de la COVID-19, crise du pétrole et crise financière imminente.

Malgré ces circonstances difficiles, les investissements engagés dans la région du CCG (Conseil de coopération du Golfe) ont augmenté de 2,3% contre une baisse globale de 6% dans l’ensemble de la région MENA, ce qui témoigne d’un taux d’exécution des projets plus élevé dans la région CCG.

Magazine avec APO Group

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *