Des soldats indiens libérés par la Chine après des négociations

©Photo d’illustration /

Quelques jours après de violents affrontements entre les armées des deux pays voisins, l’armée chinoise a libéré jeudi soir dix soldats indiens, selon plusieurs médias à Pekin. Ces combats aux armes lourdes ont fait pour la première fois depuis au moins 45 ans, au moins 20 morts parmi les soldats indiens.

Les affrontements se sont notamment concentrés dans la vallée de Galwan, au Ladakh, lundi dernier.

Lors d’un briefing à Pékin, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Zhao Lijian, a nié que des troupes indiennes avaient fait prisoniers.

“Pour autant que je sache, la Chine n’a saisi aucun personnel indien”, a déclaré Zhao.

L’armée indienne n’a pas commenté cette libération, se référant plutôt à une déclaration du gouvernement qui a dit que tous ses soldats étaient de retour.

Vingt soldats indiens, dont un officier, ont été tués au cours de combat lundi soir dans la vallée de Galwan, selon le gouvernement indien, qui a déclaré que la partie chinoise avait également subi des pertes. Ces déclarations n’ont pas été affirmées ou infirmées par la Chine.

Un jour après les funérailles de certains des soldats dans leur ville natale, la colère se lisait sur les visages des proches des victimes en Inde qui ont appelé à venger les martyrs et à boycotter les produits fabriqués en Chine et vendus en Inde.

Depuis les combats meurtriers de lundi dernier, les responsables militaires se sont concertés et les gouvernements tentent de calmer les tensions.

Une source gouvernementale indienne a confié à Reuters qu’au moins 76 soldats indiens blessés lors de l’affrontement ont été hospitalisés.

“Personne n’est dans un état critique pour l’instant”, a-t-il déclaré.

Le Premier ministre Narendra Modi, sous le choc de la perte de ses soldats, tiendra vendredi une réunion avec tous les partis à New Delhi pour discuter de la crise à la frontière avec la Chine.

Les États-Unis par la voix du secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo ont présenté leurs condoléances à l’Inde vendredi.

“Nous adressons nos plus sincères condoléances au peuple indien pour les vies perdues à la suite de la récente confrontation avec la Chine”, a déclaré le secrétaire d’État américain Mike Pompeo dans un tweet.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*