Escalade en Libye : la mise en garde des USA

Les Etats-Unis qui s’opposent à l’escalade militaire en Libye, appellent à un cessez-le-feu et à des négociations entre les parties.

C’est dans un Tweet lundi, que le Conseil national de sécurité américain via le compte Twitter officiel du NSC a fait cette mise en garde et cela un jour après celui du président Abdel Fatah al Sisi sur la situation en Libye, ajoutant que l’intervention militaire en Libye n’est pas exclue en option.

«Les États-Unis s’opposent fermement à l’escalade militaire en Libye – de tous côtés. Nous exhortons les parties à s’engager à un cessez-le-feu et à reprendre immédiatement les négociations. Nous devons nous appuyer sur les progrès réalisés grâce aux pourparlers de l’ONU, à l’initiative du Caire et au processus de Berlin. », indique le tweet du NSC.

Lors d’un discours dans le district de Sidi Barani dans le gouvernorat de Matrouh limitrophe de la Libye, le président Fattah Al Sisi a fait savoir qu’une intervention étrangère en Libye constitue une menace pour la sécurité et la stabilité régionales, européennes et mondiales.

Pour le président Égyptien, le retrait des mercenaires de Libye est nécessaire.

« Toute intervention directe de l’Égypte en Libye est devenue légitime conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies et à l’appel de l’autorité légitime en Libye », a déclaré le président Sissi.

Le président a souligné les résultats de la conférence de Berlin tenue en janvier, déclarant que toutes les puissances étrangères devraient s’abstenir de fournir des armes aux groupes armés libyens.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *