Atlas Petroleum redémarre le développement d’OML 109 au Nigeria

Photo d'illustration (Archives)

Le week-end, Atlas Petroleum International a repris les travaux et activités de forage sur les puits de l’OML 109 au Nigéria, pour améliorer la production du champ marginal d’Ejulebe. Attribué à Atlas Petroleum International en 1991, le bloc est entré en production par le développement de la découverte d’Ejubele en septembre 1998.

L’OML 109 comprend 14 prospects identifiés et cartographiés, et un potentiel de ressources sans risque supérieur à 500 millions de barils d’équivalent pétrole. Son environnement d’exploitation à faible coût en eaux peu profondes et la proximité des infrastructures pétrolières et gazières existantes telles que le terminal d’Escravos en font l’un des actifs les plus attrayants du delta du Niger, avec un important potentiel d’hydrocarbures inexploité et sous-exploré.

« Le développement renouvelé d’OML 109 stimulera la croissance du contenu local au Nigéria et soutiendra la reprise de l’industrie après la crise de Covid-19. Alors que le Nigéria multiplie les efforts pour renforcer ses capacités nationales et développer le contenu nigérian, nous avons l’intention de répondre aux attentes en tant que qu’acteur local majeur du pays », a déclaré le prince Arthur Eze, PDG d’Atlas Oranto.

Atlas Petroleum International et Oranto Petroleum représentent l’un des plus importants groupes d’exploration et de production nigérians et privés d’Afrique. Les entreprises ont actuellement une empreinte étendue sur le continent africain, détenant 22 licences pétrolières et gazières dans 12 juridictions.

©Magazine24


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*