Soudan : les partisans de la charia dans la rue

Des dizaines de partisans de la charia ont manifesté vendredi à Khartoum, la capitale du Soudan, contre les récentes réformes gouvernementales permettant aux non-musulmans de boire de l’alcool, et mettant fin à la loi sur l’apostasie et à la flagellation publique.

Sur les banderoles portées par les manifestants qui s’opposent à tout assouplissement des lois islamiques, ont pouvaient lire : « Les lois de Dieu ne seront pas remplacées » – et « Non à la laïcité ».

Ces réformes ont été adoptées un an après la chute du président Omar El Béchir par le gouvernement de transition dirigé par le Premier ministre Abdalla Hamdok, à qui certains des manifestants disaient: « Hamdok, Khartoum n’est pas New York. »

Selon les réformes adoptées, les femmes n’ont plus non plus besoin de la permission de leur mari pour voyager avec leurs enfants.

De même, les non-musulmans sont désormais autorisés à consommer de l’alcool en privé, mais l’interdiction de boire des musulmans demeure.

Les mêmes réformes stipulent par ailleurs, que toute personne reconnue coupable d’avoir renoncé à l’islam ou d’apostasie, ne sera plus passible de la peine de mort.

Pour rappel, l’imposition dans les années 1980 de lois islamistes strictes dans les années a été un facteur clé dans la guerre civile qui a conduit à l’indépendance du Soudan du Sud, où la majorité des gens sont chrétiens ou suivent les religions traditionnelles.

©Magazine24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *