G5 Sahel : la BAD accorde 285 millions de dollars pour lutter contre la Covid-19

©Photo d’illustration /

Le Conseil administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi 22 juillet à Abidjan, un appui budgétaire de 284,8 millions de dollars américains pour soutenir les pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) dans la mise en place de leurs plans de riposte contre la pandémie de Covid-19 et la relance économique.

Dans le cadre de ce soutien financier, le Burkina Faso bénéficiera d’un financement de 54,6 millions de dollars répartis en un don de 27,3 millions de dollars et un prêt de même montant, issus du Fonds africain de développement (FAD), le guichet de prêt à taux concessionnel de l’institution.

Une assistance financière totale de 48,9 millions de dollars, composée de dons de 37,2 millions de dollars du Fonds d’assistance technique (FAT) et d’un prêt de 11,7 millions de dollars du FAD, sera allouée au Mali.

La Mauritanie bénéficiera d’un don de 10,2 millions de dollars et le Niger d’un don de 53,7 millions de dollars et d’un prêt de 55,1 millions de dollars. Quant au Tchad, il reçoit un appui financier de 61,2 millions de dollars, entièrement sous forme de dons.

Les plans de riposte des pays du G5 Sahel inclus la riposte sanitaire et le renforcement du système de santé, l’atténuation de l’impact social et le soutien à la résilience économique.

L’assistance financière de la Banque africaine de développement permettra de soutenir les mesures urgentes, notamment : l’augmentation des ressources allouées à la santé et le renforcement des capacités des pays dans le dépistage et la prise en charge des personnes infectées ainsi que le recrutement de personnel de santé et leur formation ; l’amélioration de la sécurité alimentaire à travers des subventions des prix des denrées alimentaires de première nécessité; des transferts monétaires aux ménages à très faibles revenus; et la mise en œuvre d’allègements fiscaux au profit du secteur privé pour faciliter la reprise de leurs activités. 

À terme, le programme devrait permettre aux pays de développer une meilleure capacité de riposte aux chocs de santé publique, d’augmenter le taux de ménages vulnérables bénéficiaires de l’assistance alimentaire à au moins 50% et de faire bénéficier à au moins 130 000 entreprises de mesures fiscales et d’autres soutiens financiers. Les ménages et entreprises dirigés par des femmes seront particulièrement visés par les différentes mesures du programme.

Cet appui budgétaire complète et renforce les autres financements d’urgence apportés par la Banque aux pays de la région en réponse au Covid-19, notamment le Projet multinational d’appui en faveur des pays membres du G5 Sahel pour la lutte contre la pandémie à coronavirus, approuvé le 9 juin 2020.

Le 22 juillet, les pays du G5 Sahel comptaient 11 598 cas confirmés au Covid-19, 8 586 guérisons et 475 décès.

©Magazine24 


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*