Angola :  un million de dollars de la BAD pour la recherche sur le Covid-19

La Banque africaine de développement (BAD) a engagé un financement d’un million de dollars, pour financer en Angola deux projets de recherche pour l’atténuation du nouveau coronavirus.

Le Projet numéro 1 porte sur le développement des sciences et des technologies, dont l’exécution est assurée par le ministère de l’Enseignement supérieur, des sciences, de la technologie et de l’innovation.

L’accent est mis sur le profil épidémiologique, clinique et en laboratoire du Covid-19. Il bénéficiera d’un appui de 431 590 dollars. Le second projet relatif au renforcement des capacités face au coronavirus  aura un soutien de 613 029 dollars.

Les accords de financement entre le coordinateur de l’unité de réalisation du projet, Ricardo Queirós, et les chercheurs principaux ; Fernanda Dias, professeure à la faculté de médecine de l’Université Agostinho Neto, et Joana Afonso, directrice générale de l’Institut national de la recherche en santé ont été signés lors d’une cérémonie organisée le lundi 20 juillet, à Luanda, en visioconférence par le ministère angolais de l’Enseignement supérieur.Ces projets intègrent des entités de recherche de référence du Brésil, du Portugal, de la Suède et du Royaume-Uni.

Le Projet est également mené en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé et les Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).

La ministre angolaise de l’Enseignement supérieur, des sciences, de la technologie et de l’innovation, Maria Bragança Sambo, a réaffirmé son engagement à soutenir les efforts du ministère de la Santé à travers une approche intitulée « Une seule santé », destinée à renforcer la recherche sur le nouveau coronavirus.

D’après le directeur du Bureau-pays de la Banque africaine de développement en Angola, Joseph Ribeiro, « Les résultats de la recherche scientifique contribueront à la production de nouvelles connaissances sur le virus, tout en renforçant les capacités nationales en matière de formation du personnel et de disponibilité d’équipements de laboratoire pour le secteur de la santé ».

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Angola comptait au 21 juillet, 779 cas de contamination confirmés au coronavirus, dont 221 personnes guéries et 30 décès, ce qui représente l’un des taux de mortalité les plus élevés en Afrique australe. Les autorités angolaises ont instauré un état de « calamité publique » depuis le 26 mai 2020, après avoir mis fin à l’état d’urgence.

©Magazine24 avec APO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *