Angola : Total reprend ses forages offshores

©Photo d’illustration

Alors que les activités d’exploration et d’exploitation étaient au ralenties depuis le début de la pandémie de Covid-19 dans plusieurs pays en Afrique, en Angola, la compagnie pétrolière française Total a annoncé dimanche la reprise des forages offshore dans ce pays.

Ces activités de forage ont notamment débuté sur la plateforme Skyros comme le rapporte l’agence de presse angolaise.

Sur son site Internet, Petro Angola, la compagnie pétrolière a révélé ses plans à court et moyen terme pour ses opérations dans lepays, où elle est responsable d’environ 50% de la production d’or noir. Le plan prévoit également le démarrage de deux autres opérations.

©Photo d’illustration/ plateforme pétrolière

Dans la note publiée, Total a reconnu que la crise provoquée par la Covid-19 et la chute spectaculaire des prix du pétrole avaient un impact sur l’économie mondiale, qui n’était pas à l’abri.

En réponse, Total a développé un plan d’actions au niveau du groupe pour réduire ses investissements, à savoir l’«opex» et le programme «buy-back».

 La compagnie pétrolière française se concentre également sur des projets déjà sanctionnés, tels que Zinia Phase 2 et Clov Phase 2 dans le bloc 17 ou Caril et Mostarda Est dans le bloc 32.

Total garantit également qu’elle accélère ses activités offshores en Angola et redémarrera le forage de puits, ainsi que la réalisation d’acquisitions sismiques et d’opérations non routinières de production et de maintenance dans les deux blocs, 17 et 32.

La plate-forme Skyros est déjà dans le bloc 32 et Maersk Voyager devrait redémarrer le forage fin août, tandis que le redémarrage de West Gemini est prévu dans les semaines à venir, selon l’annonce.

Selon le site Internet de Petro Angola, Total a décidé de reporter ses activités dans les puits d’exploration initialement prévues pour 2020-2021 pour donner la priorité aux puits de développement et accélérer la production pétrolière.

Outre les projets de « tieback et infill » des blocs 17 et 32, Total étudie par ailleurs des plans de développement dans les champs de Begônia et Chissonga.

Ces deux investissements, ajoute le communiqué, ainsi que la mise en œuvre prévue des projets Cameia et Golfinho dans les blocs 20 et 21 nouvellement acquis, permettront de soutenir à moyen terme les niveaux de production opérés par Total en Angola.

Total prévoit que les blocs 29 et 48 seront forés dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *