Zimbabwe : l’ambassadrice britannique dénonce les récentes arrestations de journalistes et d’hommes politiques.

L’ambassadrice de Grande Bretagne au Zimbabwe, Melanie Robinson a condamné les arrestations récemment survenues à Harare de journalistes et d’hommes politiques qui critiquent l’action du président Emmerson Mnangagwa et de son gouvernement.

Ces arrestations sont survenues après des manifestations contre l’inflation et la corruption.

Mais pour le président Mnangagwa, la crise économique et politique croissante en cours dans le pays serait due à un supposé programme de changement de régime mené par les ambassades occidentales et l’opposition, or dit-il, les réformes annoncées lors de son accession au pouvoir sont en cours.

©Photo d’illustration/ D’après Mélanie Robinson les manifestations organisées récemment ont pour origine la mauvaise gestion et la corruption

Pour l’ambassadrice britannique, Melanie Robinson, la crise est due à une mauvaise gestion économique et à la corruption.

Dans une interview avec la BBC, Mme Robinson a critiqué les arrestations en cours, le manque de responsabilité pour les meurtres de civils et a déclaré que la seule façon d’avancer était d’arrêter les violations des droits de l’homme.

Sa sortie est survenue le jour même où le président Mnangagwa a fait l’éloge de ses réalisations sur les réseaux sociaux. Il a évoqué de nouveaux investissements, un plan de compensation pour les agriculteurs blancs dépossédés de leurs terres, et la reconstruction des infrastructures.

©Photo d’illustration/ Pour le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, la crise économique et politique dans pays est orchestrée par l’étranger

Récemment, les Églises du Zimbabwe, qui se sont pour la première exprimée de manière solidaire et unanime, ont mis en garde contre une implosion, si les droits de l’homme et les préoccupations économiques ne sont pas pris en compte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *