Mali : la junte accepte une transition de 18 mois

© Photo d’illustration/ les militaires au pouvoir à Bamako s'abstiennent de remettre le pouvoir à des civils

Dans une communication samedi, l’armée malienne a accepté une transition de 18 mois après la démission du président Ibrahim Boubacar Keita début août dernier.

Cette annonce de junte intervient après trois jours de discussions entre toutes les composantes de la société malienne qui avait mission de faire des propositions sur la future transition avant la date du 15 septembre fixée par la Cedeao.

Le Mali est Jusque-là sans président, ni gouvernement depuis que l’ex président Ibrahim Boubacar Keita arrêté le 6 août par l’armée a démissionné la même soirée et dissout le parlement ainsi que le gouvernement.

Depuis, des sanctions ont été prises par la communauté de la Cedeao qui a aussi invité les militaires à réhabiliter le président et libéré ceux des hauts fonctionnaires arrêtés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *