Construction d’un oléoduc entre l’Ouganda et la Tanzanie

© Photo d’illustration/ les présidents Tanzanien et Ugandais, de gauche vers la droite, John Magufuli et Yoweri Museveni

La Tanzanie et l’Ouganda ont signé un accord pour la construction d’un oléoduc de 1 445 kilomètres qui reliera les deux pays.

Les documents pour la réalisation de ce projet de 3,5 milliards de dollars (2,7 millions d’euros) ont été signés dimanche par les présidents John Magufuli de Tanzanie et Yoweri Museveni d’Ouganda.

Le futur oléoduc permettra de relier les champs pétroliers ougandais au port tanzanien de Tanga.

La date de début de la construction de ce qui devrait devenir le premier grand oléoduc d’Afrique de l’Est n’a pas encore été annoncée.

D’importantes réserves de pétrole ont été découvertes en Ouganda en 2006.

Mais l’exploitation et la production des minerais a été retardée en partie par le manque d’infrastructures et l’existence d’un pipeline pour l’exportation.

Cependant, la construction du futur oléoduc pourrait avoir un coût énorme sur certaines communautés ougandaises.

Un rapport conjoint de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) et d’Oxfam, indique que plus de 12 000 familles risquent de perdre leurs terres et leurs moyens de subsistance.

D’après des écologistes, les écosystèmes situés sur le tracé du futur pipeline sont menacés par les forages dans les réserves naturelles de l’Ouganda.

Le géant pétrolier français Total étudie avec le CNOOC chinois et les gouvernements de l’Ouganda et de la Tanzanie les moyens de limiter les risques.

Environ 80% du pipeline passera par la Tanzanie et le projet devrait créer plus de 18.000 emplois pour les Tanzaniens, selon le porte-parole du gouvernement Hassan Abassi.

2 thoughts on “Construction d’un oléoduc entre l’Ouganda et la Tanzanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *