Zimbabwe : mandat d’arrêt contre une députée d’opposition

Un tribunal du Zimbabwe a émis un mandat d’arrêt contre la députée d’opposition Joana Mamombe, accusée d’avoir organisé son enlèvement.

Le mandat de la justice intervient 24 heures après que la députée n’a pas assisté à son procès lundi pour répondre des accusations selon lesquelles, elle a organisé son enlèvement au mois de mai dernier.

Selon le journal progouvermental Herald, la députée du parti d’opposition Mouvement pour le changement démocratique (MDC) est accusée avec deux autres femmes membres du parti, Cecilia Chimbiri et Netsai Marova d’avoir planifié cet enlèvement.

Toutes ont été arrêtés en mai lors d’une manifestation pendant le confinement. Elles avaient affirmé avoir été enlevées par des agents du renseignement puis conduit à la police.

Là-bas, elles seront ensuite battus, agressées sexuellement et forcées à boire l’urine des autres, avaient-elles indiqué lors de leur libération.

Mais les autorités, elles ont monté toute cette histoire pour échapper au fait qu’elles ont enfreint les règles du confinement en assistant à une manifestation.

Mardi, leur avocat a déclaré à Harare, la capitale, que la député avait été admise dans un centre de santé de la ville car souffrant de problèmes d’anxiété et qu’elle ne pouvait pas se présenter au tribunal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *