Nigéria : colère après la hausse des prix du carburant et de l’électricité

Au Nigéria, le Trade Union Congress, l’un des principaux syndicats du pays menace d’entrer en grève si le gouvernement ne revient pas sur sa décision d’augmenter le prix de l’essence à la pompe et le tarif de l’électricité.

Dans une lettre adressée au président Muhammadu Buhari, le syndicat a donné un délai de sept jours aux autorités pour qu’elles annulent ces augmentations.

Passer ce délai, le Trade Union Congress a fait savoir qu’il mènera des actions plusieurs actions dont une générale et illimitée à travers le pays.

Ces menaces interviennent près d’une semaine après la décision du gouvernement d’augmenter le prix de l’essence à la pompe et le tarif de l’électricité.

Les syndicats estiment que ces hausses devraient porter un nouveau coup dur au panier de la ménagère. Ils craignent que ces augmentations ne soient pas suivies d’une revalorisation des salaires.

Interrogé par le média britannique, BBC, le président du Congrès des syndicats Quadri Olaleye a déclaré qu’augmenter les prix à la pompe de l’essence et des tarifs de l’électricité au moment où les gens perdent leur emploi dans de nombreuses industries et où les entreprises sont durement affectées par la pandémie de Covid-19, n’est pas une bonne décision.

Le gouvernement a invité les syndicats à la table des négociations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *