Libye : le premier ministre Sarraj veut quitter le pouvoir

©Photo d’illustration/le Premier ministre libyen, Fayez al Sarraj veut quitter le pouvoir après des manifestations cette semaine à Tripoli contre la corruption

Le chef du gouvernement libyen basé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, le Premier ministre Fayez al-Serraj, a annoncé son intention de démissionner d’ici la fin octobre.

Dans un discours télévisé, Fayez al-Serraj a affirmé qu’il souhaitait céder le pouvoir à une nouvelle autorité exécutive qui sera choisie lors de négociations prévues entre les factions libyennes à Genève le mois prochain.

M. Al-Serraj a subi la pression de factions au sein du gouvernement de Tripoli et des récentes manifestations contre l’aggravation des conditions de vie et la corruption du gouvernement.

Il a été nommé Premier ministre et président du conseil présidentiel libyen en vertu d’un accord négocié par l’ONU signé dans la ville marocaine de Skhirat en décembre 2015.

Cet accord est né d’une guerre à Tripoli entre ses puissants groupes armés et d’autres rivaux dans l’ouest de la Libye.

Par ailleurs, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré que la Turquie et la Russie avaient discuté de leur objectif commun d’un cessez-le-feu en Libye.

La Turquie et la Russie soutiennent leurs rivales dans le conflit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *