Mali : L’UA invite la junte à confier la transition à des civils

© Photo d’illustration/ les militaires au pouvoir à Bamako s'abstiennent de remettre le pouvoir à des civils

Dans un communiqué communiqué vendredi, l’Union Africaine (UA) a exhorté les militaires au Mali a confié la gestion de la future transition à des civils conformément aux exigences de la Cedeao.

Si les soldats maliens ont accepté une transition de 18 mois contrairement aux trois ans souhaités, toutefois le blocage se situe au niveau de ceux qui devront conduire cette future transition car plus d’un mois après la chute du président Ibrahim Boubacar Keita, le Mali n’a ni chef d’Etat, ni gouvernement et ni parlement.

Toutes ces structures ont été dissout début août dernier par l’ex président Ibrahim Boubacar Keita lors de sa démission.

Pour l’Union africaine (UA) il faut faire vite afin que les sanctions imposées au Mali soient levées et le retour à la normale effectif.

C’est pourquoi, vendredi l’organisation panafricaine a exhorté la junte militaire au Mali à nommer rapidement des dirigeants civils pour conduire la transition de 18 mois vers des élections.

Le commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA, Smail Chergui, a appelé au retour à l’ordre constitutionnel.

En début de semaine, les putschistes maliens ont rencontré les dirigeants ouest-africains pour une concertation afin de s’entendre sur les modalités de la future transition.

Seulement, les négociations se sont soldées par un  échec car les soldats au pouvoir refusent de confier le reste du processus à des autorités civiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *