Botswana : des éléphants morts par intoxication

© Photo d’illustration/Des éléphants mâles et femelles de tous âges sont morts, les signes cliniques se limitant à des symptômes neurologiques après consommation des eaux empoisonnées

Au moins 330 éléphants ont trouvé la mort au début de cette année dans des conditions mystérieuses au Botswana un pays d’Afrique de l’Est.

D’après les autorités botswanaises, les 330 pachydermes auraient été tués au début de cette année par des eaux contaminées par des algues bleues toxiques dans le nord-ouest du pays.

Selon Cyril Taolo, directeur par intérim du département de la faune et des parcs nationaux, « Les éléphants de la région de Seronga sont morts d’un trouble neurologique qui semble avoir été causé par de l’eau potable contaminée par « une prolifération toxique de cyanobactéries dans les marmites saisonnières (sources d’eau) de la région ».

Au cours d’une conférence de presse lundi à Gaborone, la capitale du Botswana, M. Taolo a fait savoir que les morts inexpliquées de ces animaux avait cessé après l’assèchement des bassins.

Aucune autre espèce de faune n’a été affectée par l’eau toxique dans la région de Seronga, près du célèbre delta de l’Okavango au Botswana, a déclaré Cyril Taolo. Même les charognards, comme les hyènes et les vautours, observés en train de se nourrir sur les carcasses d’éléphants ne montrent aucun signe de maladie, a-t-il précisé.

Avec environ 130 000 éléphants, le Botswana a la plus grande population de pachydermes au monde, qui attire chaque année des milliers de touristes internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *