Sierra Leone : le président dénonce la corruption

© Photo d’illustration/ le président Sierra Léonais, Julius Maada Bio veut combattre la corruption dans son pays

Dans une interview à la BBC, le président Sierra Leonais, Julius Maada Bio, a déclaré qu’une enquête sur les allégations de corruption dans l’administration de son prédécesseur, le président Ernest Bai Koroma, conduira à la confiscation d’une grande quantité de biens et à la restitution des fonds détournés par l’équipe précédente.

De l’avis de nombreux, la corruption est l’un des problèmes qui freinent le développement de l’Afrique. Un phénomène entretenu par la gabegie, le népotisme et le clientélisme.

Interrogé par le service Africa de la BBC, le président Sierra-Léonias, Julius Maada Bio a déclaré qu’une commission d’enquête indépendante avait été mise sur pieds pour faire la lumière sur la gestion de son prédécesseur, Ernest Baï Koroma.

Pour M. Maada Bio, la commission dirigée par des juges étrangers, constitue une avancée majeure qui contribuerait à mettre en garde ceux qui s’aviseraient à faire de la corruption une norme.

« Nous devons fixer une limite… nous ne pouvons pas être aussi corrompus en tant que nation et espérer nous développer », a-déclaré Julius Maada Bio à la BBC, à Freetown.

Un avocat de l’ex parti au pouvoir, l’APC, de l’ancien président Ernest Baï Koroma a rejeté les allégations selon lesquelles le gouvernement sortant avait fait de la corruption une norme.

Cet avocat qui s’est exprimé sous anonymat a déclaré que l’ancien parti présidentiel contesterait les conclusions devant le tribunal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.