Sierra-léone : l’ex président Ernest Bai Koroma interdit de quitter le pays

Les autorités sierra-léonaises ont imposé une interdiction de voyager à l’ancien président sierra-léonais, Ernest Bai Koroma et à plusieurs autres fonctionnaires ayant servi durant son mandat pour des allégations de corruption.

M. Koroma et plus de 100 personnes ont été interdits de quitter le pays.

Ces derniers qui ont été condamnés à rembourser l’argent détourné et vu leurs maisons être confisqués, font l’objet d’une enquête plus approfondie pour des détournements présumés de deniers publics.

Le parti d’opposition de M. Koroma, All People’s Congress (APC), qui a rejeté ces allégations a promis de saisir la justice pour contester l’interdiction de voyager.

La semaine dernière, le président Maada Bio a déclaré que le travail menée par la commission d’enquête, dirigée par des juges étrangers, sur des détournements présumés de fonds publics dans le pays était une avancée majeure qui contribuerait à rendre la corruption démodée et risquée.

« Nous devons tracer la ligne… nous ne pouvons pas être aussi corrompus en tant que nation et prétendre au développement », a-t-il déclaré à la BBC.

La commission d’enquête a identifié 111 personnes composées d’anciens chefs d’entreprises parapubliques, de banquiers et d’hommes d’affaires ayant « contribué à ce système ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *