Le Sénégal va emprunter 60 milliards de FCFA pour construire le port de Ndayane

© Photo d’illustration/Pour augmenter les recettes générées par le port autonome de Dakar, le Sénégal va emprunter 60 milliards de Fcfa pour financer la construction du port de Ndayane

Jeudi, le Port autonome de Dakar (PAD) a lancé un appel public à l’épargne dénommé « PAD 6,60% 2020-2027 » afin de mobiliser des ressources pour financer les travaux de construction et de développement du port à Ndayane.

Cet appel public à l’épargne est le 3e du genre lancé par le Port autonome de Dakar (Sénégal) après une première émission en 2004 et une deuxième en 2008.

Les 60 milliards de Fcfa (soit environ 108 millions USD) avec un coupant annuel de 6,6% qui sont appelés à être levés sur le marché financier de l’UMOA par le Port autonome de Dakar permettront de financer le projet de construction et de développement du port à Ndayane afin de permettre à la plateforme portuaire d’attirer à l’horizon 2025, des navires de dernière génération grâce à sa profondeur de quai de 18 m (la plus importante de la côte Atlantique).

Le port de Ndayane sera ensuite adossé à une Zone Industrielle Portuaire (ZIP) pour devenir un des clusters industriels les plus dynamiques du continent africain.

La construction de « Ce port va transformer l’économie du Sénégal et de l’Afrique, qui représente 3% du commerce international », d’après El hadji Mbacké Fall, PDG de la SGI Invictus Capital & Finance, arrangeur et chef de file du syndicat de placement pour la structuration et le placement de l’opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *