Cameroun : le président Paul Biya condamne le massacre d’élèves dans une école

© Photo d’illustration/image-google/Au moins sept enfants ont perdu la vie dans l’attaque d’une école samedi au Cameroun

Le président camerounais Paul Biya a condamné l’attaque qui a visé en fin de semaine des élèves d’une école privée d’une des régions anglophones du Cameroun plongées dans une crise politico-sécuritaire depuis 2016.

L’attaque survenue samedi a fait sept morts parmi les élèves présents lors de l’incursion des hommes armés à Kumba, dans le sud-ouest du Cameroun, une des régions anglophones où des présumés sécessionnistes sèment la terreur.

Dans un tweet, le président a qualifié la fusillade de samedi de « crime barbare et lâche contre des enfants innocents ».

Il a déclaré avoir chargé les agences de sécurité de « veiller à ce que les auteurs de ces actes méprisables soient appréhendés par nos forces de défense et de sécurité et traduits en justice ».

De son côté, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a exhorté les autorités à enquêter sur l’attaque. Il a insisté pour que les responsables soient traduits en justice et répondent de leurs actes.

M. Guterres a aussi « appellé tous les acteurs armés à s’abstenir d’attaques contre les civils et à respecter le droit international humanitaire et les des droits de l’homme »,

Des hommes armés ont pris d’assaut l’école Mother Francisca vers midi samedi après leur arrivée à moto. Certains enfants ont été blessés lorsqu’ils ont sauté du deuxième étage pour tenter d’échapper à l’attaque.

Les vidéos téléchargées sur les réseaux sociaux montrent des adultes fuyant l’école tout en portant des enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *