Zanzibar-Présidentielle : le candidat de l’opposition «  arrêté  » le jour du vote

© Photo d’illustration/image-guetty/ Maalim Seif Sharif, candidat du parti d’opposition ACT Wazalendo à Zanzibar

Le principal parti d’opposition à Zanzibar, ACT Wazalendo a affirmé mardi que son candidat, Maalim Seif Sharif a été arrêté alors qu’il tentait de voter pour le compte des élections générales abritées l’île semi-autonome.

Selon le parti ACT Wazalendo, Maalim Seif Sharif a été interpellé au moment où il tentait d’accomplir son devoir civique en ce jour de vote anticipé réservé aux fonctionnaires de la Commission électorale de Zanzibar, aux directeurs du scrutin et au personnel de sécurité.

Peu avant son arrestation, M. Seif s’était opposé à l’amendement qui a introduit le vote anticipé, affirmant qu’il favoriserait la fraude électorale et à tous genres de manipulations des résultats.

Ces affirmations ont été fermement démenties par la commission électorale.

La police n’a pas encore commenté l’arrestation présumée.

Le commissaire adjoint de la police à Pemba, a confié à la BBC que la police n’avait été obligée d’utiliser des gaz lacrymogènes que lundi pour tenter de disperser les habitants qui voulaient envahir les bureaux de vote.

L’opposition affirme que trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées après que la police a utilisé des balles réelles pour disperser des membres du public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *