7 soldats burkinabè tués dans une attaque

Au moins sept soldats burkinabè ont été tués dans une attaque visant une de leur position dans le nord du pays.

D’après la presse locale, les victimes ont été tuées dans une embuscade, dans la région du Sahel.

L’attaque a eu lieu mercredi sur la route menant vers Tinakof-Beldiabe dans la province d’Oudalan près de la frontière du Mali.

Selon toujours la presse burkinabè, l’attaque menée par des inconnus a également fait plusieurs blessés parmi les soldats et d’autres sont portés disparus.

Selon une source militaire a confié à la BBC qu’au moins neuf assaillants avaient été «neutralisés» lors de la riposte.

Cette attaque précise t-on survient au milieu de la campagne électorale en vue des élections générales notamment présidentielles et législatives prévues le 22 novembre prochain.

La lutte contre l’insécurité reste une préoccupation majeure pour les autorités burkinabè car le pays est depuis 2015 confronté à des attaques multiples qui ont poussé des milliers de personnes à fuir leurs foyers.

En raison de ces attaques, environ 17% de la population ne pourra pas voter.

Malgré la présence de troupes françaises (environ 5100 soldats) de l’opération Barkhane en appui à l’armée burkinabé depuis 2015 pour lutter contre le terrorisme, le pays peine à retrouver sa stabilité sécuritaire.

Dans un rapport, les Nations Unies ont fait savoir qu’environ , 4 000 personnes ont perdu la vie au Burkina Faso, au Mali et au Niger dans les attaques de djihadistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *