Crise au Tigré : le conflit se délocalise dans l’État d’Amhara

Members of Ethiopian National Defense Force (ENDF) prepare to head to mission, in Sanja, Amhara region near a border with Tigray, Ethiopia November 9, 2020. REUTERS/Tiksa Negeri

Les craintes de voir le conflit au Tigré se transformer en une guerre civile se précisent-elles ? Les forces de la région du Tigray, au nord de l’Éthiopie, ont tiré des roquettes sur les aéroports de l’État voisin d’Amhara renforçant ce sentiment.

Malgré les appels à la fin des hostilités provenant des Nations unies et de l’UA, le conflit au Tigré, une région du nord de l’Ethiopie où des combats opposent depuis plus d’une semaine l’armée gouvernementale aux forces de sécurité loyales aux autorités locales ont une nouvelle tournure.

On en veut pour preuve les roquettes tirées par
le Front populaire de libération du Tigray (TPLF), qui contrôle le Tigray, en direction de deux aéroports de l’État d’Amhara. Le mouvement ayant par la même occasion mis en garde contre de nouvelles frappes.

Depuis le début des affrontements militaires au des centaines de personnes ont été tuées mortes, et des informations font état d’un massacre civil cette semaine.

Selon Amnesty International, « des dizaines, et probablement des centaines, de personnes avaient été décapitées ou exécutées » dans la ville de Mai-Kadra le 9 novembre.

Le Premier ministre Abiy Ahmed a accusé les forces loyales aux dirigeants du Tigré d’avoir perpétré les massacres, ce que le TPLF a nié.

Les combats entre les deux camps ont forcé au moins 17 000 civils à franchir la frontière vers le Soudan, selon l’ONU.

Cependant, il est difficile de vérifier les informations en provenance du Tigré où les communications restent coupées y compris internet.

D’après le groupe de travail d’urgence du gouvernement éthiopien les roquettes avaient été tirées en direction des villes de Bahir Dar et Gondar, dans l’État d’Amhara, tard vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *