Niger présidentielle : la candidature de l’opposant Hama Amadou  rejetée

La Cour constitutionnelle nigerienne a rejeté vendredi la candidature de l’opposant, Hama Amadou, pour l’élection présidentielle du mois prochain.

Cette décision fait suite à sa condamnation en 2017 dans le cadre du trafic présumé de bébés en provenance du Nigeria voisin.

M. Hama Amadou, leader du parti Moden Lumana, condamné à un an de prison par contumace était revenu de son exil en France en 2019 pour purger sa peine.

Il a été ensuite libéré de prison en début d’année dans le cadre de la décision du gouvernement de décongestionner les prisons du pays – en raison de la pandémie de coronavirus.

Dix autres candidats de l’opposition ont également été rejetés pour diverses raisons.

Outre ces dossiers, la Cour constitutionnelle nigerienne a retenu trente candidatures, dont celle de Bazoum Mohammed du PNDS, le parti au pouvoir, pour la présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *