Niger présidentielle : la candidature de l’opposant Hama Amadou  rejetée

La Cour constitutionnelle nigerienne a rejeté vendredi la candidature de l’opposant, Hama Amadou, pour l’élection présidentielle du mois prochain.

Cette décision fait suite à sa condamnation en 2017 dans le cadre du trafic présumé de bébés en provenance du Nigeria voisin.

M. Hama Amadou, leader du parti Moden Lumana, condamné à un an de prison par contumace était revenu de son exil en France en 2019 pour purger sa peine.

Il a été ensuite libéré de prison en début d’année dans le cadre de la décision du gouvernement de décongestionner les prisons du pays – en raison de la pandémie de coronavirus.

Dix autres candidats de l’opposition ont également été rejetés pour diverses raisons.

Outre ces dossiers, la Cour constitutionnelle nigerienne a retenu trente candidatures, dont celle de Bazoum Mohammed du PNDS, le parti au pouvoir, pour la présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *