Éthiopie : le chef du TPLF refuse de se rendre

Le chef du TPLF, Debretsion Gebremichael dont les troupes combattent l’armée fédérale a rejeté l’ultimatum du Premier ministre de se rendre d’ici mercredi.

Pas question pour Debretsion Gebremichael, d’abdiquer devant le premier ministre, Abiy Ahmed, l’invitant lui et ses troupes à déposer les armes d’ici mercredi.

Debretsion Gebremichael a fait savoir que son peuple était prêt à mourir pour défendre son droit d’administrer la région.

Depuis trois semaines, les combats qui opposent les troupes fédérales aux membres du TPLF se sont soldés par la capitulation de plusieurs villes et la mort de centaines de personnes dont des civils.

La crainte de voir le conflit s’enliser a grandi lundi après que le gouvernement a déclaré qu’il envisageait d’encercler la ville de Mekelle, la capitale du Tigré avec des chars.

De son côté, l’Onu a demandé que les populations tigréennes estimées à plus d’un demi-million de civils dans la capitale du Tigré, Mekelle, soient protégés et a invité le pouvoir central à renoncer à la force en évitant les tirs d’artillerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *