La Haye juge « légale » la saisie des biens de Teodorin Obiang en France

La Cour internationale de Justice de La Haye a jugé « légale » que la justice française qui poursuit Teodorin Obiang Nguema pour détournement de fonds publics, recels et blanchiment de capitaux  saisisse un manoir parisien appartenant au fils du président équato-guinéen.

Teodorin Obiang, a été condamné en 2017 pour blanchiment d’argent par la justice française.

Mais depuis ce verdict, la Guinée équatoriale estime que le bâtiment bénéficiait de l’immunité diplomatique car abritant un des services consulaires de ce pays d’Afrique Centrale riche en ressources pétrolières et gazières.

Or selon l’ONU et la Banque mondiale, 76% des 1,5 million d’habitants de guinée équatoriale vivent dans la pauvreté.

Le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo qui a accédé aux affaires après un coup d’état en 1979 contre l’ancien dirigeant Marciasse Nguema, dirige le pays depuis 41 ans.

Teodorin Obiang Nguema, son fils, et actuel vice-président du pays, a récemment fait la une des journaux occidentaux pour son train de vie extravagant après avoir partagé des images de drones de ses vacances somptueuses sur Instagram.

Le journaliste d’investigation Emmanuel Freudenthal a tweeté que M. Obiang avait séjourné dans un hôtel sur une île privée des Maldives au coût de 50 000 dollars (38 000 $) par nuit.

Avec BBC Africa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *