Abubakar Shekau revendique l’enlèvement de certaines d’élèves dans une école nigériane

Vendredi soir des hommes armés avaient fait irruption dans une école au Nigéria enlevant des centaines d’enfants dans leurs dortoirs.

Mardi soir, le chef du mouvement islamiste Boko Haram, Abubakar Shekau a revendiqué ce rapt alors que de nombreuses familles continuent de faire pression sur le gouvernement pour que actions soient menées pour retrouver leurs enfants.

Depuis le début de l’affaire a affirmé avoir établi des contacts avec les ravisseurs et négocier la libération des enfants.

Selon les estimation, environ entre 300 et 400 élèves ont été kidnappés par leurs ravisseurs dans leur école dans l’État de Katsina, au nord-ouest du Nigeria.

Ces derniers temps, les attaques contre les écoles et les attaques avec demande de rançons se sont multipliées.

L’attaque la plus grave contre une école et qui avait défrayé la chronique était celle menée en avril 2014 par des membres du groupe djihadiste Boko Haram.

Ces derniers avaient enlevé 276 filles de leur dortoir à Chibok, dans le nord-est de l’État de Borno. Jusqu’à ce jour une centaine de filles sont toujours portées disparues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *