Éthiopie : le bilan de Benishangul-Gumuz passe à 222 morts

Selon un dernier bilan établit par la Croix-Rouge éthiopienne, le nombre personnes tuées lors  de l’attaque survenue dans un village de la région de Benishangul-Gumuz dans l’ouest de l’Éthiopie est passé à 222, morts.

Selon la Croix-Rouge éthiopienne, le bilan de l’attaque de mercredi dans la région occidentale de Benishangul-Gumuz dans l’ouest de  l’Éthiopie est passé à 222 morts.

« Hier, nous avons enterré 207 personnes qui sont les victimes et 15 autres des assaillants », a déclaré Melese Mesfin.

L’attaque avait visé le village de Bekoji, dans le comté de Bulen, dans la zone de Metekel, et d’après les premières informations collectée par la Commission éthiopienne des droits de l’homme plus de 100 personnes avaient été tuées.

Depuis, plus de 40 000 personnes ont fui leurs maisons en raison des combats, a déclaré le porte-parole du comté de Bulen, Kassahun Addisu affirmant que 207 personnes avaient été inhumées entre temps.

Pour l’heure, l’attaque de mercredi a été menée par des hommes armés le lendemain de la visite effectuée dans la région par le Premier ministre Abiy Ahmed à la suite des attaques à meurtrière dans la zone.

En réaction, le Premier ministre Abiy Ahmed qui a qualifié l’attaque de « massacre » avait ensuite déployé des troupes fédérales le lendemain qui ont abattu 42 hommes armés accusés d’avoir attaqué le village.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *