RCA : Mahamat Said Abdel Kani devant les juges de la CPI

Transféré en début de semaine à la Haye, le présumé chef de guerre centrafricain, Mahamat Said Abdel Kani sera ce jeudi 28 janvier 2021, devant le juge Rosario Salvatore Aitala, juge unique de la Chambre préliminaire II de la Cour pénale internationale (CPI)

Mahamat Said Abdel Kani, aussi connu comme « Mahamat Said Abdel Kain » a été remis à la CPI par les autorités de la République centrafricaine (RCA) le 24 janvier 2021, à la suite d’un mandat d’arrêt délivrée par la CPI le 7 janvier 2019 le concernant.

Il est suspecté de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité qui auraient été commis à Bangui (RCA) en 2013 lors de la rébellion qui a renversé l’ex président François Bozize.

M. Said, un ressortissant de la République centrafricaine, né le 25 février 1970 à Bria, était un commandant de la Séléka et, à ce titre, est soupçonné d’être responsable de divers crimes présumés notamment :

-crimes contre l’humanité (emprisonnement ou autre forme de privation grave de liberté physique, torture, persécution, disparitions forcées et autres actes inhumains), et

-crimes de guerre (torture et traitements cruels).

M. Said est suspecté d’avoir commis ces crimes conjointement avec d’autres et/ou par l’intermédiaire de ceux-ci, ou d’avoir ordonné, sollicité ou encouragé la commission de ces crimes, ou d’avoir apporté son aide, son concours ou toute autre forme d’assistance à leur commission, ou d’y avoir contribué de toute autre manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *