Égypte : 240 millions de dollars du Japon pour se tourner vers l’économie verte

© Photo d’illustration/ le président égyptien, Abdel Fattah Al Sissi

Avec un portefeuille de 2,7 milliards de dollars déjà injectés dans 14 projets, le Japon vient d’accorder un prêt de de 240 millions de dollars à l’Egypte pour aider le pays à basculer vers l’économie verte.

L’accord a été signé au Caire par la ministre de la coopération internationale Rania Al-Mashat, le ministre des Finances Mohamed Maait et le représentant principal du bureau de la JICA en Égypte, Omura Yoshifumi, en présence d’un certain nombre de responsables égyptiens et japonais.

Ce coup de pouce du gouvernement Japonais en faveur de l’Égypte, vise à renforcer la croissance verte et le développement durable. Il a aussi pour but d’aider les autorités du Caire à atténuer les répercussions du changement climatique et de contrer l’impact du COVID-19.

Pour la ministre de la coopération internationale, Al-Mashat, l’accord intervient au lendemain de négociations d’un an malgré la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus et les restrictions imposées dans plusieurs pays à travers le monde.

En Égypte, le Japon a injecté 2,7 milliards de dollars utilisés dans 14 projets de développement, notamment l’électricité, l’éducation, l’enseignement supérieur, la recherche scientifique, le tourisme et les antiquités.

Pour rappel, lors de la première vague de la pandémie, le Japon a accordé à l’Égypte 9,3 millions de dollars à utiliser dans les kits médicaux et les fournitures dans les hôpitaux du ministère de la Santé, portant le montant total du portefeuille actuel des subventions japonaises à 54,5 millions de dollars.

Selon le ministre des Finances Mohamed Maait, l’accord s’inscrit dans les efforts de l’Égypte pour fournir des financements urgents au développement afin de contribuer à atténuer l’impact socio-économique de la pandémie et de soutenir les secteurs les plus touchés.

Le ministère de la Coopération internationale a obtenu 9,8 milliards de dollars au titre du financement du développement en 2020, dont 3,2 milliards de dollars pour soutenir les petites et moyennes entreprises et 6,7 milliards de dollars pour d’autres secteurs de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *