Algérie : le président Tebboune dissout le parlement et gracie des prisonniers

© Photo d’illustration/le président algérien, Madjib Tebboune a dissout le parlement

Lors d’un discours à la télévision publique jeudi soir, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune a annoncé un remaniement gouvernemental et la dissolution du parlement.

Il s’agit de deux annonces majeures du président Tebboune qui s’est exprimé très peu ces derniers mois après sa rémission du Covid-19 qu’il avait contracté.

Ces deux annonces ouvrent la voie à de nouvelles élections anticipées.

Le numéro algérien qui joue également la carte de l’apaisement  a ordonné l’amnistie pour 32 manifestants dont le mouvement pro-démocratie mais des dizaines d’autres sont toujours emprisonnés et les militants continuent d’exiger un changement plus profond de la structure de direction secrète et contrôlée par l’armée algérienne.

Dans son discours à la télévision publique, le président Abdelmadjid Tebboune a promis dans les 48 heures de remplacer ceux des ministres du gouvernement «qui n’ont pas été à la hauteur de leurs responsabilités», sans préciser qui.

Il n’a pas fixé de date pour les nouvelles élections législatives, mais a encouragé les jeunes à se présenter à ces futures joutes en leur promettant de couvrir leurs frais de campagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *