CPI-RDC : la peine contre Ntaganda confirmée en appel

Poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) pour divers crimes alors qu’il était encore un chef rebelle, Bosco Ntaganda a vu sa peine confirmée mardi par le tribunal international.

Toujours 30 ans de prison pour Bosco Ntaganda poursuivi par la Cour pénale internationale qui l’accuse de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité.

Bosco Ntaganda avait été condamné en 2019 en première instance à 30 ans de prison, la peine la plus lourde jamais prononcée par la CPI.

L’ancien chef rebelle aussi appelé « Terminator » a été reconnu coupable de crimes sexuels, massacres, persécutions et transfert forcé de la population civile en RDC au début des années 2000.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *