Ethiopie : les troupes érythréennes se retirent du Tigré

© Photo d’illustration/ l'Éthiopie a déployé des troupes au Tigré en novembre pour lutter contre le Front populaire de libération du Tigré (TPLF)

Les autorités Éthiopiennes ont annoncé dimanche que les troupes érythréennes soupçonnées d’avoir combattu aux côtés des troupes loyalistes dans le Tigré avaient commencé à se retirer de la région.

Des milliers de personnes ont été tuées dans le conflit et des centaines de milliers ont dû quitter leurs maisons pour fuir les violences.

Le ministère éthiopien des affaires étrangères a déclaré que les forces érythréennes avaient commencé à se retirer de la région du Tigré, dans le nord de l’Éthiopie.

Selon des rapports de plus en plus nombreux, les troupes érythréennes qui ont soutenu les l’armée fédérales face au TPLF, des forces fidèles au gouvernement régional sont accusés de violations des droits de l’homme.

En milieu de semaine dernière, les États-Unis, l’Allemagne, la France et d’autres pays du G7 avaient appelé au retrait rapide et vérifiable des soldats érythréens, suivi d’un processus politique acceptable pour tous les Éthiopiens.

Pendant des mois, l’Érythrée et l’Éthiopie ont rejeté les informations selon lesquelles, des troupes érythréennes avaient pris une part active dans le conflit au Tigré.

Mais le mois dernier, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a reconnu qu’elles étaient bien présentes dans la zone.

Pour rappel, l’Éthiopie a déployé des troupes au Tigré en novembre pour lutter contre le Front populaire de libération du Tigré (TPLF), qu’Addis-Abeba a accusé d’avoir attaqué les troupes fédérales dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *