Conflit israélo-palestinien: l’aide humanitaire arrive à Gaza

Alors que le cessez-le-feu signé sous l’égide des Nations Unies est respecté, l’aide humanitaire a commencé à être livrée dans la bande de Gaza pilonnée une dizaine de jours par des frappes israéliennes.

L’aide humanitaire a commencé à être livrée à Gaza après l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu entre Israël et les militants palestiniens.

Des milliers de Palestiniens sont rentrés chez eux vendredi après 11 jours de combats or au même moment, de nouveaux affrontements ont été signalés dans l’enceinte de la mosquée al-Aqsa à Jérusalem-Est occupée.

À ce jour, on estime que plus de 250 personnes ont été tuées dans le conflit dont les dégâts sont les pires depuis la flambée de violence enregistrée en 2014.

Le conflit qui a durement frappé Gaza a aussi fait des milliers de déplacées et des centaines de milliers d’habitants ont un accès limité à l’eau et à l’électricité.

© Photo d’illustration/

« Les dégâts infligés en moins de deux semaines devront nécessiter des années, voire des décennies, pour tout reconstruire », selon Fabrizio Carboni, directeur du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour le Moyen-Orient.

Pour rappel, les combats entre Israël et les militants palestiniens à Gaza ont commencé le 10 mai après des semaines de montée des tensions israélo-palestiniennes qui ont abouti à des affrontements à al-Aqsa, un lieu saint vénéré par les musulmans et les juifs.

Le Hamas, le groupe militant palestinien qui gouverne Gaza, a commencé à tirer des roquettes après avoir averti Israël de se retirer du site, déclenchant des frappes aériennes de représailles.

Au moins 248 personnes, dont plus de 100 femmes et enfants, ont été tuées à Gaza, selon le ministère gazaoui de la Santé. Israël a déclaré avoir tué au moins 225 militants pendant les combats. Le Hamas n’a pas donné de chiffres sur les victimes pour les combattants.

En Israël, 13 personnes, dont deux enfants et un soldat israélien, ont été tuées, selon son service médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *