Intégration du Gabon au Commonwealth : les choses s’accélèrent

Après le récent séjour à Libreville de Luis Franceschi, le directeur général de la gouvernance et de la paix du Secrétariat du Commonwealth, l’adhésion du Gabon au Commonwealth a connu une réelle accélération ces dernières heures.

Le Gabon au Commonwealth, un coup de pied dans la fourmilière ?

Les choses se sont accélérées ces dernières heures après la rencontre officielle à Londres entre le Président, Ali Bongo et le Premier ministre Britannique, Boris Johnson.

Au centre de la rencontre, les questions relatives aux changements climatiques, à la biodiversité et à la lutte contre le braconnage des espèces menacées, dont les éléphants et les gorilles.

Un communiqué de la présidence de la République du Gabon précise que « L’importance pour le Gabon et la Grande-Bretagne d’un partage d’échange d’expérience dans ces domaines a été actée, à l’instar du travail effectué par nos deux pays dans le cadre de la COP 26 qui se tiendra en novembre prochain à Glasgow ».

Les questions économiques ont été également abordées avec en prime, « une possibilité d’échange d’expérience entre le Gabon et la Grande-Bretagne dans le domaine énergétique, notamment », selon la présidence de la République.

C’est le premier voyage officiel à l’étranger effectué par le président gabonais depuis la fin de sa convalescence.

En effet, le locataire du palais de la Rénovation à Libreville est à Londres depuis plus d’une semaine pour une visite de travail.

En plus du premier ministre, Boris Johnson, Ali Bongo a aussi rencontré le Prince Charles, prince de Galles et Patricia Scotland, la secrétaire générale du Commonwealth.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *