Mali : les autorités de transition arrêtées

Photo d'illustration

Au Mali, le président et le Premier ministre de transition, Bah Ndaw et Moctar Ouane, ont été arrêtés lundi par des soldats et transportés au camp militaire de Kati, près de Bamako.

Les autorités Maliennes de transition ont passé leur première nuit à Kati.

Le président et le Premier ministre de transition, Bah Ndaw et Moctar Ouane, ont été arrêtés lundi par des soldats faisant craindre un nouveau coup d’état.

Les deux personnalités ont été interpellées peu après la publication du nouveau gouvernement de transition.

Si tôt, la communauté internationale a exigé leur libération.

Selon un haut responsable militaire, « Le président et le Premier ministre sont à Kati pour des affaires les concernant ».

Une source gouvernementale, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, a confirmé que les chefs de l’exécutif de transition avaient été conduits à Kati, haut lieu de l’appareil militaire malien et où avait été aussi conduit lors de son renversement le président Ibrahim Boubacar Keita.

Le ministre de la Défense, Souleymane Doucoure, serait lui aussi sur la base militaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *