RDC : l’immunité de l’ex premier ministre Matata Ponyo levée

Alors qu’il doit être entendu par la justice pour des faits de détournement de fonds, l’ex premier ministre congolais, Matata Ponyo Mapon vient de voir son immunité parlementaire levée.

C’est hier, lundi, que le Sénat de la République démocratique du Congo où il siège a décidé de lever l’immunité de l’ancien Premier ministre Matata Ponyo Mapon.

Cette étape accélère ainsi la procédure engagée par la justice congolaise sur l’affaire de détournements présumés de fonds publics qui le vise.

M. Mapon fait l’objet d’une enquête pour son rôle dans un projet agricole qui a échoué.

Le sénat congolais avait dans un premier temps rejeté une demande de la justice de lever son l’ex patron du gouvernement sous l’ère Kabila afin qu’il puisse être poursuivi.

Au cœur du problème, la disparition de 200 millions de dollars (141 millions de livres sterling) sortis des caisses de l’état pour financer la mise en œuvre d’un projet agricole.

À en croire l’agence de presse Reuters qui fait large écho du dossier, Matata Ponyo Mapon aurait conçu, planifié et autorisé le décaissement des fonds devant être versés pour ledit projet.

Seulement, l’ancien numéro un du gouvernement Congolais nie tout acte répréhensible.

Alors quelle direction ont pris les fonds ? La question reste posée.

Pour rappel, Matata Ponyo Mapon a dirigé le gouvernement sous l’ancien président Joseph Kabila de 2012 à 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.